La nouvelle chanson de Chazelles

dimanche 2 octobre 2005
par  le chazellois

LA NOVELLA CHANSON DE CHIZALLE

La nouvelle chanson de Chazelles

CHAPITRE I

Depuis longtin

De braves gins

An chanta lou CHIZALLERE

Noutron payi

A tant chnagi

Qu’ina chanson faut refére.

Depuis longtemps

De braves gens

Ont chanté les CHAZELLOIS

Notre pays

A tant changé

Qu’il faut refaire une chanson.

REFRAIN

Allons,

Chantons tou insion

Bravo lou FARLO

Trop seu quou ya de payi

Que sont bien plus joyi

Rappela te mon grou

Quou nia jin de meillou

Qu’CHIZALLE.

Alons,

Chantons tous ensemble

Bravo les FARLOTS

Trop sûr qu’il y a des pays

Qui sont bien plus jolis

Rappelles-toi mon "gros"

Qu’il n’y a rien de meilleur

Que CHAZELLES

CHAPITRE II

Lou chapêlli

De su payi

Couéffont toujor to le monde

Mé y nin fan

Mé nin farian

O nia pas travar qu’abonde.

Les chapeliers

De ce pays

Coiffent toujours tout le monde

Plus ils en font

Plus ils en feraient

Il ya beaucoup de travail.

CHAPITRE II

Je ne portons

Plus de bartons

Pa alla fére noutra borra

Les borles an fa

In inronchia

Jordué y rëdonnont l’heura.

Nous ne portons

Plus de "bartons"

Pour aller faire notre travail

Les sirènes ont eu

Une extinction de voix

Aoujourd’hui elles redonnent l’heure.

CHAPITRE IV

J’âmons lo vïn

Mémo lo chïn

Mé faut d’aigua pa la sopa

Et pa n’ayi

Y l’an construi

In barrage in dësso la rota.

Je (nous ) aimons le vin

Même le "chien"

Mais il faut de l’eau pour la soupe

Et pour en avoir

On a construit

Un barrage en-dessous de la route.

CHAPITRE V

Pa de tuyaux

Et d’canivaux

L’aigua descin vé CHIZALLE

Et din l’inchamp

D’la terre dou CAMP

Lo chatchau d’aigue la devale.

Par des tuyaux

Et des caniveaux

L’eau descend à CHAZELLES

Et dans un coin

De la terre du camp

le château d’eau la distribue.

CHAPITRE VI

Le zautrevai

Véte lo tramvouai

Que sangollâve lo monde

Jordué lou car

Fant lo travar

Vo bëtont à bot de bronde.

Autrefois

C’était le tramway

Qui secouait les gens

Aujourd’hui les cars

Font le travail

Ils vous mettent comme au bout d’une branche.

CHAPITRE VII

Noutron trappon

N’éte plus bon

Qu’a servi de pissotchire

lan dëgrola

Pa fére na rua

Qu’a pas si mâtre magnire.

Notre "trappon"

N’était plus bon

Qu’à servir d’urinoire

Il a été démoli

Pour faire une rue

Qui n’a pas mauvaise allure.

CHAPITRE VIII

Lou chevaïlli

Ayant bâtchi

In grand châtchau comme à MALTE

Y lan tot chu

Ne réste plus

Qu’ina tor à gares plates.

Les chevaliers

Ayant bäti

Un grand château comme à MALTE

Il a été complètement tombé

Il ne reste plus

Qu’une tour à joues plates.

CHAPITRE IX

Lou BELAGARDJAU

Criaïllan fô

Qu’l’Anziou lous’imboconâve

Je filtron tot

J’nëtteyon tot

Din de biâles to se lâve.

Les habitants de BELLEGARDE

Criaient fort

Que l’Anzieux les empestait

Nous filtrons tout

Nous nettoyons tout

Dans les rigoles de drainage, tout se lave.

CHAPITRE X

O sé construi

In bon abri

Junian lo Kiôque à musiqua

Quand moïllira

Chacun porra

Attindre lou cars à la souta.

Il s’est construit

Un bon abri

Tout près du Kiosque à musique

Quand il pleuvra

Chacun pourra

Attendre les cars à l’abri.

CHAPITRE XI

Ou lavou din no

Ou lavou din bas

O y atoujor de barbélle

Quan ïn savon

In batchïllon

Que rimplace bien la javélle.

Au lavoir d’en haut

Au lavoir d’en bas

Il y a toujours des bavardes

Qui ont un savon

Un battoir

Qui remplace bien la javel.

CHAPITRE XII

Et à SAINT RO

Toujor d’brelôs

Assuront bien iô sarvicie

Dou mé ou va

dou mé o nia

Fan lou zagents de poyicio.

Et à SAINT-ROCK

Toujours des badauds

Assurent bien leur service

Plus ça va

Plus il y en a

Ils font les agents de police.

CHAPITRE XIII

De monuments

De combattants

O nia jusqu’ou cëmintchire

Noutrou zëffants

Mieux âmariant

De guerre jamé plus vire.

Des monuments

De combattants

Il y en a jusqu’au cimetière

Nos enfants

Aimeraient mieux

Ne jamais plus voir de guerre.

CHAPITRE XIV

Noutrons clochi

Sé inrichi

A lé monta électrique

Et lou cadrans

Su tou lou pans

La né tchiront lou moustique.

Notre clocher

S’est enrichi

Il marche tout à l’électricité

Et les cadrans

Sur tout les côtés

La nuit attirent les moustiques.

CHAPITRE XV

Di dou quartchi

O sé construi

De grand et joyes ëcôles

Lou galapians

Quand y i van

Se foutont plus de torfnoles.

Dans deux quartiers

Il s’est construit

De grandes jolies écoles

Les gamins

Quand ils y vont

Ne se battent plus.

CHAPITRE XVI

Pa lou mamis

Qu’volont vëgni

Su terre fére io voyage

Y a na p’tchita

Matergnita

Que né jamé in chomage.

Pour les petits enfants

Qui veulent venir

Sur terre faire leur voyage

Il y a une petite

Marternité

Qui n’est jamais en chômage

CHAPITRE XVII

Ya ïn portâ

A l’hôpitâ

Paraît quou vé tot moderne

Quand ou vient qui

Se rëtchiri

Ou né pas din na caserne.

Il y a un portail

A l’hôpital

Il paraît que tout y est moderne

Quand on vient ici

Se retiter

Ce n’est pas une caserne.

CHAPITRE XVIII

Pa io travaux

Le cïndres étôt

Lou cantogni de la villa

An ïn camion

Qué so préssion

Dou lin ou sande à la fila.

Pour leurs travaux

Les "cendres" aussi

Les cantoniers de la ville

Ont un camion

Qui est sous pression

Du lundi au samedi sans arrêt.

CHAPITRE XIX

Si lo fueu prin

Mémo ou loin

Y a na siréne électrique

Et dëqordji

Noutrou pompi

An de zengins mécagnique.

Si le feu prend

Même au loin

Il y a une sirène électrique

Et dégourdis

nos pompiers

Ont des engins mécaniques.

CHAPITRE XX

Depuis quo y a

Vé CROUAI JAN GNA

L’usine à sagni le bétche

C’lou quand de nä

Sïntont ïn flâ

Que ne io convient qu’a maitche.

Depuis qu’il ya

Vers la Croix " Jean Gna"

L’usine à saigner les animaux

Ceux qui ont l’odorat

Sentent un relent

Qui ne leur convient qu’à moitié.

CHAPITRE XXI

Lou chëïlli

Qu’ayant de frui

Vé l’abattoir fan de gnola

Vé l’alambi

Pa se rinci la corniola.

Les chapeliers

Qui ont des fruits

Vers l’abattoir font de l’eau de vie

C’est l’affluence

Vers l’alambic

Pour se " rincer le gosier".

CHAPITRE XXII

Et to lo tor

De noutron bor

lou légumes toujor regorgeont

Quand ou fa bon

Din la séson

Lou zouvris partot revôgeont.

Et tout le tour

De notre ville

les légumes sont toujours en abondance

Quand il fait bon

Dans la saison

Les ouvriers pourtant retourne la terre.

CHAPITRE XXIII

Pa lo ballon

Lou jouéne sont bons

Y joyont ou fou de bôlle

Crevont lo nâ

De io solâ

mémo devai la gui bôlle.

Pour le ballon

Les jeunes sont bons

Ils jouent au foot-ball

Ils cassent la bout

De leurs souliers

Et même parfois la jambe.

CHAPITRE XXIV

Grands et pëtchis

Mës et mamis

Fan de tors de gymnastchique

Prenont de bras

Comma MARLAT

Lo pitre du comme de brique.

Grands et petits

Filles et garçons

Font des exercices de gymnastique

Ils prennent des bras

comme MARLAT

Et la poitrine dure comme de la brique.

CHAPITRE XXV

Depuis lontimps

Noutrou zanciens

Fésian de grand rëmëiages

Din de p’tchis trous

Bien solatroux

Ou de zindrëts moin sarvage.

Depuis lontemps

Nos anciens

On fait de grand pèlerinage

Dans de petits coins

Bien solitaires

Ou des endroits moins isolés.

CHAPITRE XXVI

LOURDES, la LOUVE

BAUFLURIE PARE

La SALETTE, ARS ou FORVIRE

Si o vé pouru

CHAPELLE de la POU

SAINT RO, CORNA la NEYIRE.

LOURDES, LA LOUVESC

VALFLEURY,PARY-LE-MONIAL

LA SALETTE, ARS ou FOURVIERE

Si on est peureux

La CHAPELLE DE LA PEUR

SAINT-ROCH, CORNAS, LA NEYLIERE.

CHAPITRE XXVII

N’intinde rin

Ne sayë rin

Dari lou pilli d’l’Eyése

Loure ou fa mieux

Y a de haut parleu

Ou l’intin tot à son ése.

On n’entendait rien

On ne savait rien

Derrière les piliers de l’église

Maintenant ça va mieux

Il y a des haut-parleurs

On entend tout à son aise.

CHAPITRE XXVIII

Sou contchinu

J’chaviron plus

L’Eyése fa gïn d’abonde

Faudra vé seur

Boussa lou meur

Pa fére tegni to lo monde.

Si cela continue

On ne plaisante plus

L’Eglise n’est pas assez grande

Il faudra c’est sûr

Pousser les murs

Pour faire tenir tout le monde.

CHAPITRE XXIX

In bon tuyau

Qué to noviau

Qu’a tou grand bien à nos fasse

Je n’aurons plus

Pa bëre lo jus

Qu’a apparâ noutre tâsses.

Un bon tuyau

Qui est tout nouveau

Qu’à tous grand bien nous fasse

Nous n’aurons plus

Pour boire le café

Qu’à assembler nos tasses.

CHAPITRE XXX

Comme o nia plus

De vrais canuts

Arrétons lo dëvouédage

Pa imbeïlli

Noutron payi

Bêton no tou à l’ouvrage.

Comme il n’y a plus

De vrais canuts

Arrêtons le dévidage

Pour embellir

Notre pays

Mettons-nous tous à l’ouvrage.

2 juillet 1950


Navigation

Météo

Chazelles-sur-Lyon, 42, France

Conditions météo à 03h30
par weather.com®

Nuageux

6°C


Nuageux
  • Vent : 3 km/h - nord nord-est
  • Pression : 973 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 23 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 15°C
Min N/D°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 24 avril
par weather.com®

Soleil voilé

Max 22°C
Min 8°C


Soleil voilé
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 25 avril
par weather.com®

Averses

Max 13°C
Min N/D°C


Averses
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 100%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 avril
par weather.com®

Très nuageux

Max 8°C
Min -1°C


Très nuageux
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 avril
par weather.com®

Orage épars

Max 9°C
Min -1°C


Orage épars
  • Vent : 22 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 avril
par weather.com®

Orage épars

Max 10°C
Min N/D°C


Orage épars
  • Vent : 22 km/h
  • Risque de precip. : 30%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 14°C
Min 2°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions


Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 15 avril 2015

Publication

91 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
4 Sites Web
2 Auteurs

Visites

56 aujourd'hui
106 hier
142616 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés